Qualité de l'air : les services de l'AEV

Introduction

L’air circule à raison de 8000 litres (repos) à 15 000 litres (marche) par jour dans nos poumons, sans que nous puissions choisir sa qualité. Il faut donc vérifier si la protection de la santé humaine est assurée. Pour ce faire l'Administration de l'environnement analyse et évalue la qualité de l'air atmosphérique.

La qualité de notre air atmosphérique concerne donc tout le monde. Mesurer, surveiller, évaluer et informer sur la qualité de notre air au Luxembourg est une de nos missions. Les données que nous analysons à cette fin proviennent de nos réseaux de mesures qui sont aménagés à travers tout notre pays.

Où trouver nos informations?

Nos experts interprètent les données brutes par rapport aux normes et valeurs limites exitantes. En cas de dépassement d'une concentration en polluants dans l'air ou encore d'une autre situation problématique identifiée, nous informons le public et les acteurs concernés.

Le cas échéant, nous pouvons aussi donner des conseils généraux de comportement en fonction de la pollution observée. Ces conseils ne remplacement cependant pas un examen ou un conseil médical professionnel en cas de malaise.

Toutes ces informations sont mis à disposition par différents services que nous offrons:

 L'Administration de l'environnement met à disposition du public un service d'abonnement gratuit qui permet d'avoir des informations en cas de pic de pollution d'ozone directement via SMS ou Email. Les informations à obtenir consistent selon l'abonnement choisi dans

  • un communiqué d'information ou d'alerte en cas de pics de pollution
  • un bulletin de la qualité de l’air

Comment est-ce que nous mesurons la qualité de l'air?

A quoi ressemble un réseau de mesure? Quels polluants sont mesurés par quel réseau? En quoi les réseaux se distinguent-t'ils?

Tous ces réseaux fonctionnent en se basant sur des normes précises en matière de techniques de mesure. Or un résumé vulagrié permet de distinguer les fonctionnalités principales de ces réseaux et de vous montrer à quoi tout ces dispositifs ressemblent. Ainsi, nous avons préparé  une information vulgarisée en francais sur notre site thématique (www.emwelt.lu).

En outre, des fiches reprenant cette information ont été élaborées en allemand:

Brochure technique montrant un apercu sur  les "Réseaux de mesure de la qualité de l'air au Luxembourg"

brochure-air-cover
brochure-air-cover

Nous voulons informer tous nos publics cibles. Ainsi nous mettons à disposition à toute personne intéressée une brochure qui donne un apercu complet du fonctionnement de nos réseaux de mesure de la qualité de l'air. Leur fonctionnement est illustré à l'aide de campagnes de mesures réalisées au cours des dernières années. Des photos permettent de visualiser le dispositif en question. Plusieures illustrations des concentrations mesurées au cours des années permettent au public de se faire une idée de l'évolution de la qualité de l'air au Luxembourg jusqu'à nos jours.

Notons que le contenu est un peu scientifique, vu la technicité du mesurage de la qualité de l'air. La brochure s'adresse donc a priori à un public cible plus intéressé par la problématique de la pollution de l'air ainsi qu'aux professionnels techniques.

 

L'ozone, c'est quoi? Comment s'informer? Comment se comporter?

Toutes les années, pendant la période estivale, la concentration en ozone dans l'air ambiant monte. Nous parlons ici du "mauvais ozone" qui se trouve dans l'air que nous respirons et non du "bon ozone" qui protège notre planète des rayons UV dangereux. Respirer une concentration trop élevée en ozone peut causer:

  • une irritation des yeux et de la gorge;
  • une diminution de la fonction respiratoire;
  • une augmentation des infections respiratoires;
  • des maux de tête;
  • une augmentation de la fréquence de crises d'asthme;
  • une diminution des performances sportives

Nous avons donc mis en place plusieurs services afin d'informer la population lorsqu'un tel pic d'ozone se produit:

Le dioxyde d'azote (NO2), c'est quoi? Comment s'informer? Comment réagir?

Il y a formation d'oxydes d'azote lors de tout processus de combustion à haute température. Ainsi, les sources principales sont la production énergétique et industrielle, le transport routier et le chauffage domestique.

En matière de santé, le NO2 a différentes répercussions négatives sur le système respiratoire. Une sensibilité élevée vis-à-vis des infections de l’appareil respiratoire ainsi que des bronchites chroniques suite à une exposition prolongée à ce polluant ont été mises en évidence par l'OMS.

programme national de qualité de l'air

Le programme national de la qualité de l’air (PNQA) identifie les enjeux majeurs de la qualité de l’air au Grand-Duché de Luxembourg, propose des mesures d’amélioration et constitue un cadre d’orientation complémentaire et élargi au plan de qualité de l’air élaboré pour la Ville de Luxembourg. Il se concentre notamment sur deux polluants: le dioxyde d’azote (NO2) et les particules fines (PM10).

campagne de mesure avec les communes

L’Administration de l’environnement a organisé une large campagne de mesurage de la qualité de l’air ambiant à échelle nationale en collaboration avec 36 communes participantes et myenergy au cours de l’année 2018.

Plus concrètement, il s’agit d’une campagne de mesurage nationale du NO2 par tubes passifs (moyenne annuelle) dans le contexte du programme national de la qualité de l’air et du « Klimapakt Loftqualitéit ».

La première phase de cette campagne se déroule de janvier à avril 2018. Les résultats des analyses sont alors communiqués aux communes. Lors de la deuxième phase du projet les mesures vont continuer sur les endroits pertinents identifiés.

Actualités sur gouvernement.lu

Dernière mise à jour